Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 12:54

Je me fais le relais d'une demande arrivée sur ma messagerie et qui a retenu mon attention. La voici :

Vous êtes une consommatrice de bas ou de collants ? Mais ceux-ci s'usent, se filent ou se trouent facilement ?

Alors pensez à les faire réutiliser au lieu de les jeter. En effet à l'heure actuelle, le recyclage est devenu une action quotidienne dans notre vie alors pourquoi ne pas recycler nos collants. Surtout que ce ne sont pas les collants abîmés qui nous manquent !

Alors désormais, à partir d'aujourd'hui conservez vos collants, car ils seront utiles pour faire des fleurs !
Vous pourriez peut-être m'aider ?

fleurs-en-collants1

Voilà, je fais des fleurs avec des collants ou des bas files et du fil de fer. Mais mon plus gros probleme c'est de trouver de la 
matiere premiere (collants ou bas files). C'est pour cela que je viens vous demander si vous n'auriez pas des collants ou bas files que vous voulez jeter a la 
poubelle. Parce que, je veux bien les recuperer.
Vous voulez voir ce que je fais :

http://www.leblogacollants.com/que-faire-collants-files/
http://www.recupe-asso.fr/30+vos-bas-et-collants-files.html


Je ne fais pas de commerce avec mes réalisations, mais je les donne dans des maisons de retraites ou à des oeuvres, mais surtout pas de commerce avec. Vous serez peut être surprise de ce que l'on peut faire en recyclant collants ou bas.
On me les expédie sous enveloppe normale et j'en reçois de France, Allemange, Belgique, d'Italie, de Suisse, du Canada... alors pourquoi pas vous ?
Peu importe la couleur qu'ils soient blanc, beige, noir, marron, gris... cela n'a pas d'importance.

Merci a vous.
beamager@wanadoo.fr
A+
Bea

Repost 0
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 20:30

L'Académie Provençale de Mandelieu-la-Napoule présente son spectacle de fin d'année :

"Les Quatre saisons de l'Académie"

progr spectacle 2012

Repost 0
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 15:00

Bonjour à tous,

Roses1

Vous connaissez Nadine de Trans-en-Provence bien sûr ! Et bien elle a changé d'adresse !

Vous retrouverez ces formidables articles et son amour de la Provence ici :


"Passion Provence"

 

Bonne visite et n'oubliez pas de lui laissez un petit mot d'encouragement !!!

 

Poutouns à tous et bonne journée !

Repost 0
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 17:30

Les plaisirs de l'automne, c'est aussi les délices du palais... Si en plus c'est bon pour la santé !!!

fruits automne 2 copie

Allez, hop, un petit tour au marché de Saint-Tropez !

Des agrumes pour la vitamine C et du raisin, "antioxydant"...

fruits automne copie

Les châtaignes, "le pain du pauvre" : grillées, en soupe, glacées au sucre, en crème...

Un délice !

Tout cela pour faire oublier un automne mi figue-mi raisin au niveau du temps !!!

mifigue-miraisin

Repost 0
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 10:22

expo costume Pont St Esprit

Repost 0
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 11:19

sarkis dirania laveuses lotLa lessive, avant l'appartition de la machine à laver, était une des principales tâches de la vie quotidienne des femmes.

Millet Les lavandières "Lavandières", J.-F. Millet.

Nommée poétiquement "lavandière", "bugadière" en Provence, "buandière" ou tout simplement blanchisseuse, elle lavait le linge des personnes pouvant s'offrir ses services.

Jules Breton

Pour le gros linge (chemises de lin et chanvre, draps), une grande lessive se faisait deux fois par an, au primtemps et à l'automne après les travaux d'été.

ram vx met lavoirRamatuelle (Var), décor mural au fond du lavoir.

La lavandière, transportant son linge dans une brouette, procédait à un premier décrassage à la rivière ou au lavoir. Le linge était ensuite mis à boullir. Le lendemain, la bugadière brossait et battait le linge au savon sur la pierre du lavoir ou sur une planche en bois rainurée. Elle se plaçait alors dans sa caisse ganrie de paille.

Cette tâche exténuante, uniquement féminine, était extrêmement pénible. La condition sociale de ces femmes du peuple était souvent difficile : l'eau froide gercait leurs mains, l'eau bouillante les brûlaient. Elles devaint aussi souvent garder leurs enfants tout en travaillant.

Honoré Daumier 1860 Une blanchiseuse et son enfant, H. Daumier, peintre des petites gens et des injustices sociales.

Ces femmes ont longtemps nourri un folklore, des légendes (notamment en Bretagne) et des traditions particulières. L'iconographie sur le sujet abonde sous forme de cartes postales, tableaux ou encore en littérature. Mais, très souvent de manière idéalisée, les représentant dans des cadres romantiques comme dans les deux taleaux suivants.

boucher le moulin Tableau de F. Boucher (détail).

frago cascades tivoli "Cascades de Tivoli" J.-H. Fragonard.

La lavandière est aussi reconnue pour avoir la langue bien pendue : elle est souvent colporteuse de ragots et n'hésite pas parfois à en venir aux mains (à lire, le fameux "crêpage de chignon" au lavoir dans le roman "Gervaise" d' Emile Zola).

pissaro

Un adage prétend que la lavandière a deux battoirs : un pour laver le linge et un second, sa langue, qui déblatère contre les autres !

Elles travaillaient les jupes relevées et enlevaient parfois leurs manches de chemise pour ne pas être gênées. Elles les nouaient alors par devant au-dessus de leur poitrine.gauguinLavandières arlésiennes de Paul Gauguin.

 

Les blanchisseries ont pris la relève de cette activité, et la généralisation de l'eau courante dans les habitations, puis la généralisation de l'emploi des machines à laver, ont définitivement fait disparaître ce métier pénible au milieu du xxe siècle. La Mère Denis, Jeanne Marie Le Calvé de son vrai nom, était, dans les années 1970, une des dernières lavandières authentiques ayant exercé en France.

chardin blanchisseuse Blanchisseuse de J.-B. Chardin.

simon-peeterz-verelst-jeune-mendiant-et-lavandiere

the housemaid 1892 T. Woolner

lavandiere orsay

lavandieres jura Un lavoir dans le Jura...

d f laugée 1 Une fois le linge lavé, il faut l'étendre...

Pour ce qui est des conditions difficiles, voici selon moi la grande gagnante...

La "bugade" version Finlande !!!

pekka halonen finlande 

Sources : "Folklores, Traditions et Coutumes de France", S. Pacaud, ed. CPE.

Repost 0
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 10:06

Je fais passer les infos de "Bregido"...

Affiche Devoluy

expo soie velours

 

Repost 0
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 12:36

Comme promis, aujourd'hui, nous poursuivons notre balade à Roquebrune Cap-Martin en visitant son château...

Suivez-moi es pèr acqui !

panneau 2

Un peu d'histoire...

Le bâtiment fut élevé sur un ancien "castellaras" ligure par les comtes de Vintimille au Xe siècle. Il devient possession de la République de Gênes en 1157.

chateau 0

Cela n'a jamais été un édifice fastueux, son rôle était surtout militaire.

chateau 00

Voici le donjon par lequel on accède à la cour intérieure du château.

chateau 1

On pénètre dans "la Grande Salle" aujourd'hui à ciel ouvert et qui servait de lieu de réception. Elle était autrefois voutée puis fut incendiée. Elle fut par la suite couverte d'un plafond lambrissé qui fut à son tour détruit.

chateau 2

chateau 3

chateau 4

Passage par le chemin de ronde...

chateau 8

A travers les meurtrières, le paysage se dévoile à mesure que l'on gravit les marches des différents niveaux de l'édifice...

vue 7

vue c 3

chateau 7

Le château comprenait dans son corps de garde : une chambre des archets, une prison, un réfectoire-salle commune, une cuisine, un logis seigneurial...

chateau 5

chateau 6

Une toute petite pièce au fond de la salle commune avec banc maçonné donnant sur l'extérieur : les toilettes...

toilettes

chateau 9

vue c 2

Du haut du château, la vue est vertigineuse. Une légende raconte même qu'un jour, Roquebrune, victime d'un glissement de terrain faillit entièrement tomber dans la mer, 300 mètres plus bas. Le village fut sauvé par... un genêt qui arrêta sa chute !!!

vue c 1

vue 5

chateau 10

Nous voici arrivés à la fin de notre visite tout en haut du château, le drapeau tricolore baigné de soleil y flotte sur un ciel d'azur...

drapeau

 

Repost 0
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 09:00

Bon, là, on n'est plus en Provence, je vous l'accorde !

Nous sommes même très proches de l'Italie : alors, profitons des fleurs, du soleil et des parfums que nous offre cette ballade automnale sur la Riviera...

Entrons dans le vieux village de Roquebrune-Cap-Martin (06) pour visiter ses ruelles pavés pleines de charme...

voute

Une andrône (mais ici, on ne les nomme pas ainsi)...

androne

Les tons ocres des façades et les trompe-l'oeil nous rappellent à chaque coin de rue l'Italie toute proche et son influence baroque...

italie 2

ruelle 2

ocre

eglise

ruelle

Au coin d'une ruelle, une belle villa nous dévoile un peu de ses secrets : une fontaine, un jardin luxuriant...

porte grille

D'autres, plus secrètes, ne nous laissent admirer que leur porte ancienne pleine de charme...

porte bois

Un petit chemin longeant le bas du vieux village nous permet de découvrir des vues éblouissantes...

palmier

Ici, le relief est très escarpé : les jardins sont en restanques et les ruelles en fortes pentes. Le village est sillonné d'escaliers un peu raides !

vue 2

En arrière-plan, la "Tête de Chien" qui surplombe Monaco dont on peut distinguer les gratte-ciels. Plus près, à flanc de montagne, l'hôtel 5 étoiles "Vista Palace".

vue

Ce chemin menant à Menton nous conduit au célèbre et vénérable Olivier Millénaire dont je vous parlais dans un ancien article...

panneau 1

Toujours aussi impressionnant, on ne se lasse pas de l'admirer...

olivier 2

olivier 3

Pour se rendre compte de sa taille, il faut une échelle donnée par ces deux promeneuses toutes petites devant ce géant végétal...

olivier echelle

On ne se lasse pas de voir les circonvolutions de son écorce et l'ampleur de ses frondaisons...

olivier 4

Arbre ou sculpture contemporaine ?

olivier 1

Ici, la végétation semble avoir trouvé son jardin d'Eden... Les bougains sont en fleur toute l'année et les courges n'en finissent plus de s'allonger !!!

courges

Revenons vers le centre du village... A l'angle d'une ruelle, vous pourrez voir une ancienne forge reconstituée et tous ses vieux outils...

forge 2

forge 1

La balade se poursuit, nous passons sous le château...

escalier

Mais, pour la visite du château, il faudra patienter jusqu'à la fin de la semaine... A très vite pour la suite de notre visite !!!

panneua chateau 1

Repost 0
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 11:09

Trouvé ce week-end un sac en perles sur un vide grenier (5 euros !)...

Brodé de milliers de petites perles de verre et doublé de soie rose, il est en très bon état.

face

Il ne lui manque que son fermoir métallique : on en voit la découpe particulière en haut du sac. Les fermoirs en argent massif étaient souvent récupérés et fondus. Il pouvaient aussi être remontés sur des sacs en tapisserie une fois le sac en perles abimé ce qui n'est pas le cas ici.

dos

Renseignements pris, cette petite bourse serait d'époque Napoléon III (1850-1870 environ, style Second Empire)

Détail côté pile, une vasque garnie de fleurs...

fleurs

Côté face, un "esquiroulet" !

esquiroulet

Repost 0

Bonjour !

Bonjour ami visiteur de mon "blog". Sois le bienvenu !

Archives