Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 14:59

En attendant les photos de la Fête du Costume au Château de Sauvan, voici la réponse au dernier objet mystère...

11052012066 Comme vous êtes très forts, vous avez bien sûr tous trouvé la réponse (sauf celui qui a dit que c'est un "gros rateau vertical sans manche" : bouh, la honte) !

Il s'agit en effet d'un modèle très élémentaire d'échelle.

etiquette

Celle-ci se trouve au Musée des Arts et Traditions Populaires de Grimaud (Var). On la nomme "escarasson" mais selon les régions, ce type d'échelle pouvait aussi porter d'autres noms.

11052012067

Très belle photo de Jean-Marc Fichaux exposée au musée qui illustre bien notre sujet : en effet, c'est un peu "roumpe-cuou" !

van gogh ceuillette olives

Van Gogh, Cueillette des olives (là, ce n'est pas un escarasson mais un modèle d'échelle trouvé beaucoup plus fréquemment dans l'iconographie).

Parmi les commentaires judicieux que j'ai pu recevoir, en voici deux apportant des détails supplémentaires :

- C'est une échelle à un montant, que l'on rencontre parfois pour accéder à un grenier à foin, dans des bergeries par exemple, mais c'est surtout une échelle appelée "pied de chèvre"

 Ce type d'échelle est utilisée pour récolter des fruits dans les arbres où son unique montant permet de pénétrer plus facilement dans les frondaisons et autorise un bon appui entre deux branches en fourche. Elle nécessite toutefois un large pied pour éviter toute rotation. Large pied qui fait défaut à l'exemplaire de la photo (Georges Labricole).

Pour ma part, j'ai déjà vu dans des cabanons abandonnés quelque chose ressemblant à "l'objet mystère". Il s'agit d'une échelle, un peu "casse-gueule" permettant de rejoindre l'étage, mais ce que j'ai vu paraissait nettement plus costaud... Alors, je ne suis pas vraiment sure de mon interprétation !!! (from the Sister).

 

Repost 0
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 18:00

berger peto"Faïre lou rabaio-peto" est une expression en provençal signifiant "Etre le dernier", littéralement, faire le ramasse crottes...

Le rabaio-peto, c’était le ramasseur de crottes de chèvres et de moutons : en effet, autrefois, la transhumance se faisant à pied, les troupeaux traversaient les villages.

Des règles traditionnelles réglementaient le passage de ces troupeaux et l’une d’elles voulait que les bergers en nettoient les traces dans les villages traversés, notamment les nombreuses "peto". Un ou plusieurs apprentis bergers affectés à cette tache suivaient le troupeau et balayaient les crottes. Ils passaient donc les derniers, avec un décalage, et tout le monde les remarquait.

D’où l’expression imagée pour qualifier ce qu’en français commun on appelle la lanterne rouge...

moutons peto

Repost 0
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 10:10

Photo061Le hasard m'a menée, ce beau dimanche ensoleillé, dans le petit village de Coaraze.

Et là, surprise ! Ce petit bourg est une "mine" d'andrônes... Ou plutôt, de "pontis" comme on les nomme en nissart (la langue des Niçois).

Le principe est le même : une ruelle étroite au départ qui, par la suite, est couverte afin d'agrandir les espaces habitables et/ou d'offrir un mode de protection, une issue de fuite par les toits (à Coaraze, ils ont ainsi été utilisés durant la Seconde Guerre Mondiale).

Photo014

Photo017

Photo015

Photo048

Plan du vieux village : Tous les passages en rose sur la carte sont des espaces couverts !

coaraze plan

Un magnifique village classé parmi les "Plus Beaux Villages de France" qui vaut le détour...

Repost 0
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 11:12

L'andrône, c'est un passage très étroit entre deux maisons et reliant deux rues. L'étymologie viendrait de "Andro Uno" (un seul homme) car deux personnes ne peuvent y circuler côte à côte... L'andrône peut être couvert ou à ciel ouvert.

Le poète Paul Arène dit de cette particularité architecturale qui se retrouve souvent en Haute-Provence : "C'étaient là des couverts, abris précieux pour polissonner les jours de pluie".

Le romancier Pierre Magnan y situe son intrigue policière à Sisteron (04) dans son ouvrage "Le Secret des andrônes"...

- A Gréoux-les-Bains (04), si vous passez devant l'andrône un vif courrant d'air vous rafraîchit, les chauds jours d'été.

greoux androne

- La rue la plus étroite du village de Gassin (83) se nomme "Rue de l'Androuno".

- Ici, à Castellane (04) : en provençal, la traverse est traduite par le terme "Endrouno".

Androne panneau

Androne 3

Androne 2Il est vrai que le passage est très très étroit !

N'hésitez pas à m'envoyer les autres "andrônes" que vous connaissez : je les collectionne !

Repost 0
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 10:12

malheureux- "Oh, malheureux" !

- "Mais, pourquoi commences-tu toujours ainsi ta conversation avec moi ? Ai-je l'air tristounet, moi, le plus heureux des hommes"  ?

- "Que non, malheu... Mais, je ne peux pas faire autrement" !

- "Comment-ça" ?

- "Ces nigauds de faiseurs de dictionnaires ont oublié d'inventer le mot "bonheureux". Et pour nous autres, ici, ça manque"...

- "Appelle-moi bienheureux" !

- "Prétentieux, va ! ça, c'est pour les saints patrons" !

- "Que fait-on alors" ?

- "Oh, malheureux... rien" !

Texte tiré de "L'Almanach 2011 des Provençaux".

Illustration : A. Dubout.

Repost 0
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 20:31

Le fada, en Provence, est celui qui est habité par les fées. Un gentil doux-dingue.

 

Ex : "Vé le ce fada, il parle tout seul... y a degun " !

simplet fernandel

Fernandel, dans le film "Simplet" (1942), campe un personnage qui a tout du "fada" provençal.

Hugolin, le personnage des oeuvres de M. Pagnol, Jean de Florette et Manon des Sources est aussi une variante intéressante du fada.

simplet hugolin

Les Marseillais ont d'ailleurs surnommé la bâtisse moderniste de l'architecte Le Corbusier, La Maison du Fada...

 

Un calu est une variante du fada avec une nuance un peu plus péjorative et moins affectueuse. C'est aussi une personne au comportement irréfléchi face au danger.
Le terme est bien approprié pour certains conducteurs qui "roulent comme des calus"...

 

simplet

Cherchez bien autour de vous, fadas et calus ne sont jamais loin...

Repost 0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 12:11

calade 2

La calade est un procédé de recouvrement de sol en galets ou en pierres. On dit ainsi qu'une rue est caladée et par extension, une rue caladée est appelée une calade.


Au niveau technique, les galets sont placés très serrés les uns à côté des autres, posés sur la tranche sur un lit de sable ou de terre.Calade

 

A l'origine, pas de mortier pour les souder entre eux : ils se bloquaient tout seuls avec le temps et les passages des charrettes. N'étant pas rigide, la surface caladée pouvait se modifier au fil des passages et des mouvements naturels du sol. Les calades, souvent posées sur des surfaces en pente, permettent de ne pas glisser.

Economique, ce mode de couvrement des sols ne nécessitait pas de matériel onéreux et provenant de loin : les galets venaient des lits des rivières et étaient aussi parfois utilisés pour les calades en pierre des rebuts de carrières ou de démolitions.

calade 3

Certains "caladaïre" (ouvriers caladeurs) ont conféré à leur technique un supplément artistique en donnant à leurs sols des mouvements ondulants, des motifs géométriques et des jeu de couleurs avec les différentes nuances de galets ou en les placant dans des positions différentes, de champ ou à plat.


calade trigance Au grès de vos balades, vous trouverez des ruellles portant le nom de "calade", comme ici, à Trigance dans le Var. Un quartier de Marseille porte également ce nom.


Hélas, beaucoup de calades ont disparu au profit du béton et de l'asphalte... pas forcément un progrès quand on sait que ce système permet de laisser l'eau pénétrer la terre...


calade 1

Repost 0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 09:48
cague en brailles
    Peut-être avez vous remarqué que ces derniers temps, les pantalons, chez les jeunes garçons, se porte très...très bas...


    Petites, notre mère nous appelait, ma soeur et moi, quand nous perdions un peu nos pantalons (ou culottes, shorts, maillots de bains gonflés d'eau au derrière...) : "cague en brailles" !


    Expression toute provençale qui m'est revenue en mémoire au vu de ces nouvelles tenues vestimentaires.
Aller, c'est la mode, ça leur passera !!!
Repost 0
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 17:40
Très souvent, ces dictons et proverbes sont issu du monde paysan...

ble.jpg

Quand Noël tombe :

Un lundi, tout est perdu !
Un mardi, pain et vin en abondance,
Un mercredi, tu peux semer les champs et les terrains pierreux (c'est précis !),
Un jeudi, vends la charrette et les boeufs,
Un vendredi, le blé est dans les cendres,
Un samedi, mets la dinde à la broche,Un dimanche, achète du fil et des chandelles (il va pleuvoir et faire froid).
Repost 0
9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 10:19
Au loin, ça m'a semblé être une stèle antique, un tombeau oublié ou une borne romaine.
De près, voici ce que j'ai pu lire...


Le plus surprenant, c'est que cette pierre gravée se trouve à proximité d'un lieu de culte !!!

Avant de vous révéler l'endroit précis où j'ai pu photographier ceci, j'attends de voir un peu si quelqu'un trouve (indice n°2, c'est dans le 06)...
Repost 0

Bonjour !

Bonjour ami visiteur de mon "blog". Sois le bienvenu !

Archives