Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 19:47

Rose2    La rose de Mai ou "Rosa centifolia" (cent feuilles), nommée ainsi en raison de son grand nombre de pétales est aussi appelée "Rose Chou" en Anglais.

Cultivée dans les environs de Grasse (Alpes-Maritimes), la "Capitale mondiale du parfum", elle entre dans la composition de nombreux parfums de prestige (Chanel, Guerlain...).


    La récolte de cette rose est particulièrement délicate : il faut donc récolter les fleurs le matin très tot, à la fraîcheur de l'aube, pour en préserver l'odeur. C'est là qu'elle est la plus riche en substances volatiles.


    La cueillette s'effectue à la main, fleur à fleur. Une ouvrière ramasse entre 5 et 8 kg par jour, il faut 5 tonnes de fleurs pour obtenir un kilo d'essence... Le rendement est d'un peu plus d'un gramme d'huile essentielle à l'heure, d'où, un prix du produit fini trés élevé.

Roses1

Cette huile comprend 300 constituants environ, dont certains sont difficilement identifiables. C'est la raison pour laquelle la chimie n'a pas encore réussi à imiter parfaitement cette complexe et subtile base naturelle de manière synthétique.

Rosa centifolia

Dimanche prochain, c'est la fête des mères alors,

    je profite de ce sujet sur les roses pour en offrir (virtuellement !) un gros bouquet bien odorant à toutes les mamans, les belles-mamans et à toutes celles qui n'ont pas d'enfants mais qui leur consacrent du temps et de l'amour !!!

Repost 0
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 15:41

ram vx met lavoir


Peinture réalisée dans le petit lavoir de Ramatuelle, Var.

Repost 0
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 00:00

sm petit buste 1

 Le week-end dernier, c'était la fête à

Ste Maxime, dans le Var.

 

    La petite ville, toute pavoiée de bleu ciel et blanc fêtait sa sainte patrone.

 

Le défilé dans les rues était annoncé par les pétarades des tromblons de la Clique des Bravadeurs...


 

 

 

 

 

 

 

 

 

sm costumes 3

Etait présent le très beau groupe de la commune, Leï Magnoti. (Au sol, les taches noires de poudre laissées par les tromblons).

sm bebeVision charmante : une jeune maman et son (vrai !) bébé dans un landeau ancien en rotin...

 

sm defile 3 sm marins

Les tambourins précédaient la porte-étendard et le buste de Ste Maxime...

 

sm bustesm tromblons 2

Les cuivres des tromblons astiqués brillaient au soleil...

 

sm tromblonDans la fumée des tromblons...

 

sm musee drapeaux Mus st max

    Si vous n'avez pas pu assister à cette belle fête votive, vous en aurez un petit appeçu en allant voir cette reconstitution en santons présentée au Musée de la Tour Carrée...

Repost 0
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 19:45

t.jourdan berger"Lou pastre", c'est le berger en Provence.

      Personnages emblématiques des pastorales (pastre - pastorale), les bergers sont les premiers a être mis au courant de la naissance du petit Jésus par les anges. Si ce sont à eux que l'annonce a été faite tout d'abord, ce n'est pas un hasard : ils sont le symbole de la pauvreté et de la vie simple. Leur vie solitaire et retirée en fait des êtres réfléchis et parfois mystérieux... Ne sont-ils pas les mieux placés pour connaitre les secrets cachés de la nature de laquelle ils sont si proche ?

    De nombreux villages fêtent les bergers ainsi que la transhumance : une des plus belles est celle d'Istres (Bouches-du-Rhône). Le moment où les moutons défilent en ville est toujours très attendu !

    La pièce de costume qui le caractérise le mieux est son ample cape en laine "couleur de la bête" (brune) et son chapeau de feutre à larges bord. Représenté appuyé sur son bâton ou allongé, il est toujours accompagné de son chien. Le santonnier Paul Fouques a créé en 1952 le santon berger "Coup de Mistral" avec sa large cape qui s'envole au vent.

    De très baux chants comme "Pastre de mountagno" ou "Pastre, pastresso" leur rendent un bel hommage et nous rappellent le rôle important qu'ils avaient autrefois.

 

Illustration : tableau de Théo Jourdan (détail), "Berger au bas de la colline Samantan (Marseille)".

Repost 0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 18:20

Aujourd'hui, je vous invite à la visite du

Musée des Arts et Traditions populaires de Grimaud, dans le Var.

 

    Méconnu mais pourtant très actif avec un renouvellement constant de ses expositions temporaires (en ce moment sur le liège), ce "petit" musée vaut le détour.

Installé au coeur du (très beau) village dans une vieille maison qui était autrefois un moulin à huile dont on voit encore les structures (alcoves des pressoirs, puits intérieur...). Le bâtiment a aussi fait office de bouchonnerie.

 

grimaud santon1 grimaud santon2 grimaud santon 3

 

Dès l'entrée, une vitrine de santons habillés anciens (le troisième date de 1880)...

 

mus grimaud cuisine 1

 

mus grimaud cuisine 2

    La première partie du musée est une reconstitution d'un appartement paysan du XIXe siècle avec cuisine, pièce commune, chambre et remise.

 

mus grimaud costume 2 bombonnes grimaud

 

    Les diverses activités de la vie quotidienne sont présentées par thèmes : le costume et les coiffes, la chasse, le travail et les outils agricoles, le repassage, la vie religieuse, l'enfance..

 

faucilles grimaud Collection d'outils anciens (faucilles).

 

Photo081 Poële à réchauffer les fers à repasser et les fers à tuyauter (les sortes de paire ciseaux qui dépassent, en bas).


Le petit plus : l'entrée est gratuite !!!

Repost 0
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 15:00

trigance vue     Le très joli village de Trigance se situe au Nord-Est du département du Var, au carrefour des voies d'accès aux deux rives des Gorges du Verdon.

Bâti en Nid d'aigle à 800 mètres d'altitude, le village est accroché à un éperon rocheux dominé par son imposant château féodal (restauré).

 

Les maisons anciennes comportent de belles portes à encadrements sculptés et le village domine la verte vallée du Jabron.

trigance portes

    Il y a, ici, un réel effort de mise en valeur du patrimoine avec l'ouverture des tribunes de l'église pour en faire un petit espace d'exposition et une pièce double (entrée libre) au centre du village qui présente des panneaux explicatifs sur l'histoire de la commune, d'anciennes photos et le document ci-dessous. Il s'agit du dénombrement de la population et de sa répartition en corps de métiers... et autres (dont 1 borgne, 1 fossoyeur et 1 ermite !) en 1851.

trigance panneau

(comme c'est pas trop lisible, dès lundi, je vous tape le texte en clair...)


    Ces précisions plutôt amusantes au premier abord nous donnent de précieuses informations sur les modes de vie autrefois  : Les 10 cordonniers du village laissent à penser que les chaussures de l'époque devaient faire de l'usage...


godillots van gogh

Tableau de Van Gogh, Trois paires de souliers, 1886.

 

    Désolée pour les photos qui ne sont pas terribles mais il faisait ce jour-là un temps abominable. C'est pourquoi je vous inviter à aller visiter le site de la commune ou mieux, à vous y rendre, il mérite bien un petit détour !!!

Repost 0
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 10:50

La France est le pays des fromages et notre région en compte de très bons...

banon main

 

     Le Banon est un petit fromage au lait cru de chèvre qui tire son nom de... Banon, petit village des Alpes-de-Haute-Provence.

La zone d'appellation compte 31 cantons, 179 communes réparties sur les 4 départements : Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Vaucluse, Drôme.

 

    Ce petit fromage était déjà servi à la table des empereurs romains. La légende raconte même que l'Empereur Romain Antonin Le Pieux (86-161) en mangea tant qu'il en mourut !!!

 

 

banon

    Moulé à la louche, affiné puis enveloppé dans des feuilles de châtaignier liées par du raphia, il subit à nouveau un affinage de 10 à 15 jours.


    L'origine de l'emploi de la feuille de châtaignier nous vient des Gallo-Romains. Ils enveloppaient leurs fromages dans des feuilles de vigne ou de noyer sauvage puis de châtaignier pour mieux les conserver.

Plus tard, on s'est apperçu que cette feuille avait certaines propriétés : elle est pratiquement imputrescible et, lavée et trempée dans un bain d'eau additionnée d'un peu de vinaigre, elle est naturellement asceptisée. De plus, elle est chargée en tanin qui est un conservateur naturel.


banon fromage    Son développement et la demande croissante hors de la région et même des frontières du pays incite malhereusement à la contrefaçon : il arrive de trouver du "Banon vache", une véritable hérésie !!!

Heureusement, l'AOC obtenue en 2003 permet d'en défendre la production.


Si vous voulez en savoir plus, allez donc visiter le site du banon-aoc.com

Repost 0
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 18:15

Lavoir à deux bassins, une belle charpente supportant une toiture de tuiles.

Découverte d'un lavoir typique mais...

dans un endroit qui l'est moins...

Lavoir monaco

 

La mer, des palmiers...

Lavoir monaco 3

Au loin, l'Italie... Lavoir monaco 2

Accroché au flanc d'un rocher et en à-pic au-dessus de l'eau...

Lavoir monaco 5

... au pied du musée océanographique,

sur le Rocher de Monaco !

Monaco muse


lavoir monaco timbre

Repost 0
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 10:00

coiffe vigneronne

    Cette coiffe paysanne de travail dont la forme particulière protège très efficacement du soleil, dispense du port d'un chapeau.
Elle enveloppe la tête et protège le visage, la nuque et les épaules.

Sa passe, très allongée, est maintenue droite par des lamelles de carton glissées dans la doublure. Parfois, cela pouvait être aussi des tiges de bois ou de canne à la manière de baleines de corset. Amovibles, elles pouvaient se retirer avant le lavage.

 

Le fond est plus ou moins froncé et volumineux. Au niveau de la nuque, un volant de tissu descend largement sous la coulisse.

 

Ces coiffes sont taillées dans du coton blanc, imprimé ou noir pour le deuil. Il en existe de toutes simples ou de plus décorées, agrémentées de galons, de volants supplémentaires ou de dentelle au crochet. Des barbes larges maintiennent la coiffe attachée sous le menton.

 

Dans les premiers temps du moins, elle ne se portait pas directement sur la chevelure mais sur un mouchoir de tête ou sur une coiffe simple.

 

 

coiffe vigneronne 2

    Cette forme de coiffe ne serait pas très ancienne mais elle a été utilisée très tardivement , et ce, bien après la Première Guerre Mondiale. (Photo de vendanges prise dans les années 1930)


coiffe vigneronne lods

    On la retrouve dans différentes régions et sous diverses appellations : Vigneronne en Champagne, la fameuse quichenotte en Vendée, Saintonge, à Oléron, la Layotte en Bourgogne, la capeline dans le Sud...

 

(photo de gauche : vigneronne au Musée de la Vigne et du Vin de Lods, Franche-Comté).

 

Un autre modèle détaillé, ici, sur le site de la Malle aux Trésors.

Repost 0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 10:23

Nous retournons donc à Ramatuelle, cette fois-ci pour découvrir la légende locale qui a donné naissance à la

"Saint Dindon"...

 dindon

    Autrefois, sur la commune de Ramatuelle, une invasion de sauterelles menaça dangereusement les récoltes. N'ayant, à cette époque, aucun d'insecticide à disposition (et c'était pas plus mal), les villageois eurent l'idée d'utiliser leurs dindons, friands de ces insectes, afin de mettre fin aux ravages causés sur leurs champs.

L'idée fut heureuse, les récoltes furent sauvées. De plus, les dindons se trouvèrent fort gras et dodus...

    Il fut donc décidé de fêter cela en organisant un banquet dont les dindons seraient ... le met principal !!!

Or, les épouse des villageois se refusèrent à tuer, plumer et cuisiner toutes ces bestioles (L'histoire n'en raconte pas la raison : soit elles se refusèrent à sacrifier les volatiles qui sauvèrent le fruit de leurs semailles, soit le travail que représentait le plumage et la préparation des plats leur parassait un peu trop fatiguant... Et vous, qu'en pensez-vous ?). Les hommes durent donc s'atteler seuls à cette tâche. Mais, pour se venger, ils refusèrent les femmes à leur banquet.

Bruegel

Pieter Bruegel, dit Bruegel l'Ancien (1568). Le repas de noces, Kunsthistorisches Museum, Vienne.

Bon, d'accord, c'est ni trop de la région ni trop raccord avec le sujet mais j'adore ce peintre et ses oeuvres...


    Depuis ce temps, seuls les hommes sont admis à ce banquet qui se déroule encore chaque année le 2e dimanche de décembre...

 

Toutefois, le diner du soir rassembla maris et femmes afin de concrétiser la réconciliation (et il leur fallait bien leurs épouses pour faire toute cette vaisselle...).

 

    Une drôle d'histoire, peu morale tout de même, pour ces pauvres gallinacés bien mal récompensés !!!

 

Un grand merci à la charmante jeune femme de l'Office du Tourisme de Ramatuelle qui nous a très bien accueilli et renseignés...

Repost 0

Bonjour !

Bonjour ami visiteur de mon "blog". Sois le bienvenu !

Archives