Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 10:20

    Comme dans toutes les régions de France, la Provence regorge de traditions et coutumes populaires liées au mariage. En voici une liste loin d'être exhaustive tant les rituels sont variés selon les localités et les époques. Certains d'entre eux peuvent également se retrouver dans d'autres régions...

 

    Pour commencer, un peu de vocabulaire :

- Lou novi (avec un accent grave sur le O que j'ai pas réussi à trouver sur mon clavier) : le marié.

- Lou novio : la mariée.

- Li novi : les jeunes mariés.

 academeronde

    Tout d'abord, si vous souhaitez vous marier dans les règles, il s'agit de bien choisir la date de son union :

- On ne se mariait pas en mai (mois de la Vierge), en juillet, en septembre ou en novembre. On évitait également de s'unir durant le Carême et pendant l'Avent !

- Les jours fastes étaient : le mardi, le jeudi et le samedi. A l'inverse, on ne se mariait ni le lundi, ni le vendredi.

- Le chiffre neuf porte malheur : on ne se marie pas le 9, 19 et 29 du mois ("Lou noù porto doù" : le neuf porte de deuil !).

- Des frères et soeurs ne devaient pas se merier le même jour : c'était un signe de malheur pour les couples.

- Et, pour être sûr qu'un mariage se réalise dans l'année, le futur couple se devait de sauter neuf fois au-dessus d'un feu allumé à la Saint-Jean.

 

Bon, vous avez réussi à trouver une date : c'est déjà un grand pas de fait !

 clocher martre

    Mais, pour rester dans les croyances et superstitions, le parcours ne s'arrête pas là...

 

- La robe de la mariée ne devait pas passer la porte de la maison avant le matin du mariage. Le sel étant un élément bénéfique, on en mettait quelques grains dans une poche du marié et dans les souliers de la mariée.

- Au cours de la cérémonie, le novi, au moment de s'agenouiller, se doit de tenter de poser le genou sur la robe de sa future épouse : cela signifiait pour lui qu'il aurait l'autorité dans le couple !

- La novi avait toutefois la ressource, pour contrer cette croyance, d'éviter la domination de son époux en pliant le doigt au moment où ce dernier lui passerait l'anneau : ce serait alors elle qui porterait la culotte !!!

- L'union prononcée, la novi nouait les barbes de sa coiffe. De même que, symboliquement, le novi remettait les clés du foyer à son épouse qui les suspendait à son clavier, faisant d'elle la maîtresse de maison.

monclavierchaine

Clavier en argent à décor de lyre et tête de lion et sa clé suspendue à la double chaîne.

Famille et amis jouaient aussi un rôle lors des jours précédants la cérémonie et le jour même du mariage :

 

- Les jeunes gens du village de la mariée, considérant que le prétendant leur enlève un parti, réclament une réparation symbolique : l'enterrement de vie de garçon est une suite de "rituels" comme on peut encore en voir parfois de nos jour...

- La future novi avait, quand à elle, des coutumes plus sages : le dernier dimanche avant les noces elle recevait ses amies et leur offrait une collation. Elle leur présentait à cette occasion son trousseau patiemment confectionné, parfois depuis sa plus tendre enfance !

- Le jour de la cérémonie, un cortège de tambourinaïre accompagnait le couple à travers les rues du village. Souvent les airs de tambourin et galoubet étaient accompagnés de chants grivois !

arceaux

    Voilà, ça y est,  le couple commence une nouvelle vie : l'occasion de nouveaux rituels...

 

- A la sortie de l'église, la novi lançait des grains de blé sur sa belle famille symbolisant par là qu'elle leur apporterait prospérité.

- Les novi et la famille se devaient de lancer à la sortie de l'église des dragées et de la monnaie aux enfants sous peine de s'entendre chanter : "Es malant, lou novi, es malant. A manja de coucourdo e lou bouioun i a fa mau ! " (Il est malade le marié, il est malade. il a mangé de la courge et le boillon l'a indisposé...

- Les novi devaient sauter par-dessus un bâton fleuri ou un ruban symbolisant leur passage dans une nouvelle vie. Des esprits malins pouvaient parfois être tentés de lever l'obstacle au moment de leur passage afin de les faire trébucher...

- Au cours du repas de noces, les nouveaux époux devaient manger dans le même plat et il était remlis à la mariée trois petits pains : elle en donnait deux à sa famille et un à ses amis.

- La très symbolique nuit de noces était également l'occasion de nombreux rituels comme le "charivari" donné sous les fenêtres des novi, surtout si l'époux n'était pas originaire du village ou si la mariée était veuve.

 

    Il existait bien sur de nombreuses autres traditions autour du mariage, parfois très locales et les quelques exemples cités ici n'en sont qu'un vague apperçu. Si toutefois vous en connaissez qui méritent d'être citées (et que peut-être vous avez vous-même vécu !) n'hésitez pas à m'en faire part.

Et enfin, un grand merci à Carolyn pour m'avoir donneé cette idée d'article.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Evelyne 25/08/2012 16:43


Coucou Cécile, car c'est bien ton blog n'est-ce pas ??? En préparant le mariage de ma fille, Célia, je me suis mise à la recherche d'articles sur la tradition du bâton fleuri afin de
l'expliquer  à notre famille étrangère qui sera présente ce jour là . Le tiens est non seulement parfait, mais sur la photo de ton mariage j'ai l'heureuse surprise de voir ma Célia qui tient
le bâton !!! Heureux présage je l'espère !!! Je ne manquerai pas de t'envoyer une photo. Bises, à bientôt,Evelyne

garibondy 29/08/2012 18:17



Salut Evelyne !


Tout d'abord, tous mes voeux de bonheur aux futurs mariés, quelle heureuse nouvelle : la petite Célia qui dançait pour mon propre mariage est devenue grande !!!


J'espère que tout se passe bien pour les préparatifs et que tu as trouvé les renseignements que tu cherchais. Je compte sur toi pour m'envoyer quelques photos...


Grosses bises à vous quatre,


Cécile.



Carolyn 12/03/2011 03:37



Thank you, Cecile, for this marriage information. Our staid American customs seem so bland in contras--it sounds more like the wedding feasts in Jesus' time, the wedding of Cana.



Bonjour !

Bonjour ami visiteur de mon "blog". Sois le bienvenu !

Archives