Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 10:41

renoir J'avais déjà entendu parler de cette affaire, croyant que c'était une "galéjade" mais, j'ai eu la confirmation de cette histoire à la lecture d'un document on ne peut plus officiel !

Voilà les faits : Nous sommes entre la fin du XIXe siècle et la "Belle-Epoque", au début du XXe siècle. Les toilettes des dames aisées sont recherchées et leurs tenues sont toujours accompagnées d'imposantes capelines aux larges bords, garnies de rubans, plumes, noeuds, fleurs, objets divers (et parfois même d'oiseaux morts et empaillés entiers) !

gravure mode 2

Une première gêne provoquée par ces ornements imposants consistait en le fait que, lors de représentations théâtrales, concerts et autres manfestations, les spectateurs assis derrière était souvent privés d'une partie ou de la totalité de ce qui pouvait se passer devant eux...

Dans les salles de spectacle et de concert, il était donc demandé aux dames de retirer leurs chapeaux, (ce qui en temps normal ne se demandait pas)...

26032013835

Or, l'affaire alla plus loin :

Vu l'ampleur que pouvaient prendre ces couvre-chefs et donc, leur prise au vent, il fallait obligatoirement arrimer solidement le tout sur le chignon à l'aide d'épingles et piques à chapeaux.

Et cela fut l'occasion d'accidents plus ou moins graves : les épingles (pouvant parfois atteindre 20-30 cm de long) dont la pointe dépassait des galurins s'avéraient être de dangereux moyens de balafrer, griffer ou même crever les yeux des personnes passant un peu trop près !

Paire d'épingles à chapeaux avec et sans protection :

26032013836

Les incidents se répétèrent si souvent que des mesures furent prises par les autorités. En voici un exemple avec ce document (Musée du Palais Masséna, Nice) :

24032013821

24032013822

capeline Eugenie (Est-ce pour cela que l'impératrice fait la tête ?)

Heureusement, rien de plus innofensif que notre costume provençal traditionnel avec sa belle capeline fixée sur la tête à l'aide de son innocent rubant !!!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

tatie-lène 01/04/2013 01:40


 j'ai toujours grand plaisir à vous lire.
Cette année en juillet je vais refaire une expo sur le vêtement provençal, pendant la "fête du pont". Elle sera moins importante que celle de 2008, mais je l'espère tout autant réussie?....
Bon lundi de pâques, poutoun amistous, t.lène.

garibondy 03/04/2013 10:56



Bonjour Tatie Lène !


Rien que l'évocation de cette exposition me met l'eau à la bouche !!!


Où et quand peut-on la voir (je peux faire un peu de pub autour de moi pour amener quelques visiteurs) ?


Est-il possible de voir quelques photos de l'expositions de 2008, (peut-être par le biais de Mémé Mounic sur son blog) ?


"Amistadousamen",


Cécile-Garibondy.



mounic 26/03/2013 21:28


ça ne m'aurait pas dérangé, vu que je ne mets que des casquettes! je plaisante, bien sûr! je ne connaissais pas ces dangers! merci pour l'info! gros bisous de mémé

Mireio 26/03/2013 17:46


Et un ruban est tellement plus joli que ces espèces d'aiguilles à tricoter !


Merci pour cette petite anecdote !


Bonne soirée à toi

Bonjour !

Bonjour ami visiteur de mon "blog". Sois le bienvenu !

Archives