Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 16:30

calissons

 

Le calisson est une confiserie, spécialité de la ville d'Aix-en-Provence depuis le XVe siècle.


Sa recette, inchangée depuis le XVIe siècle, est principalement à base de poudre fine d'amandes douces de Provence et de melon confit. Entrent aussi dans la composition les écorces d'orange confites.

C’est pendant la cuisson au bain-marie que vient s’ajouter le sirop de sucre (dans une proportion de 40% d'amandes, 40% de melons, 10% d'écorce d'oranges et 10% de sirop).
La forme en losange des calissons se faisait autrefois à l’aide d’un emporte pièce. Il sont aujourd’hui moulés sur des plaques comportant des emplacements en forme d’amande effilée. Quand la pâte est prête, on place une feuille de pain azyme dans chacun des losanges et on les remplit du mélange. Une fois démoulés, les calissons sont recouvert d'une glaçure blanche à l'oeuf (appelée "glace royale") puis passés au four.

Cette spécialité étant préparée avec des ingrédients assez chers et dont préparation est longue, cela explique son prix de vente relativement élevé.

melons


    Les premières fabriques de calisson ont apparues au XVIe siècle et c'est à cette époque que la recette s'est fixée définitivement. Grâce au calisson, qui a fait sa renommée, Aix-en-Provence s'est rapidement s'affirmée comme une place importante pour le négoce des amandes.

    Plusieurs hypothèses sont avancées pour expliquer l'origine, aussi mystérieuse que sa recette, du calisson :


- La première, est que, lors de la cérémonie de bénédiction qui se déroulait autrefois à Notre-Dame de la Seds trois fois par an, le prêtre prononçait la formule latine : Venite ad calicem (« Venez au calice »), à quoi les paroissiens répondaient par la traduction en provençal Venes toui i Calissoun !
En souvenir de la peste de 1630 qui fit rage en Provence, l'avocat Martelly, un notable Aixois, avait fait le voeu de faire célébrer chaque année un office d'action de grâce à la Vierge Marie, sainte patronne d’Aix-en-Provence.
Au cours de cette cérémonie était distribuée non pas une hostie mais la délicate friandise que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de calisson à qui l'on attribuait à l’époque la vertu de protection contre la peste !


Jeanne Ière de Naples, dite la Reine Jeanne, comtesse de P

 

    - Selon d'autres sources, le calisson remonterait au milieu du XVe siècle, en 1454 plus précisément. Au cours du repas de noce célébrant le second mariage du roi René d’Anjou, le confiseur de la cour fit servir la délicieuse friandise. La nouvelle épouse du roi, la reine Jeanne de Laval, ayant la réputation d’être une femme austère, ne riait jamais. Or, lors de sa dégustation, un sourire illumina son visage. Surpris, le roi demanda ce qui la rendait si joyeuse…Il se vit répondre « Di calin soun » (ce sont des câlins !).

 

 

 

 

calissons boite

 

 

    Actuellement, chaque année depuis 1995 à l'église Saint-Jean-de-Malte d'Aix-en-Provence se déroule la bénédiction des calissons (au début du mois de Septembre).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Maedes 20/04/2010 20:42



Hmmmm les calissons du Roy René..... Je me damnerais pour en savourer un!!!!!!!
Mille bisous argentins!



femmes en 1900 08/04/2010 13:45



encore une bonne spécialité Provençale,bonne journée



Bonjour !

Bonjour ami visiteur de mon "blog". Sois le bienvenu !

Archives