Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 14:00

biquette 1Blanquette, c'est son nom à cette fameuse petite chèvre de Monsieur Seguin. On en a tous plus ou moins entendu parlé mais sans forcément connaitre toute son histoire...

La voici :

"Monsieur Seguin n'a jamais eu de bonheur avec ses chèvres"...

Ainsi, l'auteur du récit, Alphonse Daudet, plante le décor ! On devine très vite le sort de la dernière des sept chèvres de Monsieur Seguin, toutes se sont enfuies et toutes ont fini dans le ventre du loup...

Et Blanquette ne fait pas exception à la règle : Monsieur Seguin à beau la cajoler, lui offrir la meilleure herbe et une corde assez longue pour qu'elle puisse être à son aise, elle n'a qu'une envie, s'en aller gambader et découvrir ce qui peut bien y avoir dans ces montagnes qu'elle voit au-loin, et qui l'attirent tant...

Ne dit-on pas qu'ailleurs, l'herbe est toujours plus verte !

Et bien Blanquette finit par s'enfuir. Elle découvre avec ravissement l'air, les fleurs, et les autres animaux qui peuplent ces montagnes tant convoitées. Elle vit un rêve et s'enivre de parfums nouveaux, fait de belles rencontres.

Mais, comme on le sentait déjà venir, la journée s'achève, la nuit tombe et la liberté va se payer... très chèrement.

Arrive le loup, le même qui a mangé les six autres chèvres de Monsieur Seguin. Blanquette fait face mais son destin doit s'accomplir et au petit jour, le loup la dévore !

mr seguin copie "Paure Moussu Seguin" !

Moralité : La liberté doit-elle se payer aussi cher ? Est-ce que l'on peut se contenter d'une vie paisible ? Daudet ne se prononce pas et nous laisse méditer là-dessus !

Une autre option que j'ai trouvée beaucoup plus plaisante a été celle d'une classe de primaire en Belgique : les enfants ont décidé que la fin était trop triste et en ont inventé d'autres fins bien plus plaisantes.

Parfois morales : la chèvre s'en sort, s'excuse auprès de son maître et finit ses jours paisibles à ses côtés. Parfois beaucoup moins : avec l'aide d'un charmant bouquetin rencontré dans les montagnes, la petite chèvre vient à bout du loup et ils fricotèrent ensemble, libres dans les montagnes !!!

Pour finir, à propos d'Alphonse Daudet, je me fais le relais d'une parution à son sujet que fait passer "Bregido" en ce moment :

daudet livre "Sur les pas de : Alphonse Daudet", Claude Karkel, Ed. Campanile.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Santounette 29/04/2012 11:38


C'est une source d'inspiration Daudet, bien entendu.
Quand j'étais enfant, moi aussi, j'ai réinventé la fin qui est trop triste et qui ne me convenait pas du tout.
Pour répondre à ton commentaire, les santonniers ont représenté les principaux personnages provençaux, Daudet, Mistral, Mireille, Vincent, Tartarin de Tarascon.
J'ai vu chez le santonnier le Moulin à Huile la grotte avec la Vierge...
C'est une bonne idée 

mounic 24/04/2012 23:11


elle est bien jolie ta Blanquette! et je suis contente que certains la fassent courir aux côtés d'un joli bouquetin, dans d'autres "fins" plus agréables que la grande bouche du loup! bonne nuit
et gros bisous!mémé

Bonjour !

Bonjour ami visiteur de mon "blog". Sois le bienvenu !

Archives