Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 14:10

...ou, "MERLUSSO BRANDADO" (vo gangasso) comme on dit en Provence. "Brandade" provient du verbe "branler" (= remuer, touiller, gangasser...) car la morue doit être fortement remuée pour obtenir la bonne consistance.

05042012017

- Pour votre brandade, il vous faut :

De la morue, de l'huile d'olive, de l'ail, du lait et des aromates. Dans certaines recettes, on y ajoute du pain mouillé de lait ou des pommes de terres.

- Si votre morue n'est pas déjà dessalée, faites-la tremper 12 heures en changeant l'eau à plusieurs reprises. Une fois dessalée, écaillée et les arêtes retirées, la faire cuire une petite dizaine de minutes à l'eau.

Emietter la morue et ajouter le lait et l'huile afin d'obtenir une pâte onctueuse. Poivrer et ajouter l'ail pilé. La morue est toujours encore un peu salée, donc, inutile d'en ajouter. La recette de base comme indiquée dans le "Reboul" s'arrête là.

Vous pouvez aussi ajouter à cette préparation de la purée de pommes de terre et faire gratiner le tout au four. Miam !


bartoumieu carboA propos de morue, c'est le présent qu'offre Jigèt au petit Jésus qui vient de naître dans la pastorale Maurel :

-"Vous ai pourta aquéu presènt" (Je vous ai porté ce présent dit-il au petit Jésus).

Son ami Pistachié s'adresse alors à lui :

- "Mai Jigèt, a gès de dent... (Mais, Jigèt, il n'a pas de dents !).

Jigèt lui répond alors sans se démonter :

- "A ges de dènt ? E bèn, la suço !" (Il n'a pas de dents ? Et bien qu'il la suce !)...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bonjour !

Bonjour ami visiteur de mon "blog". Sois le bienvenu !

Archives