Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 16:53
    Henry Peter Brougham (1778-1868), est un Lord anglais qui occupe la fonction de chancelier mais, déçu de la vie politique dans son pays, il démissionne de ses fonctions et part en Italie, en compagnie de sa fille.
En chemin, à cause d’une épidémie de choléra qui sévit en Europe, il se voit interdire le franchissement du cordon sanitaire installé à Saint Laurent du Var (Alpes-Maritimes), à l’époque frontière entre la France et l'Italie. Contraint de retourner sur ses pas, le Lord s’arrête dans un petit village de pêcheurs en décembre 1834. Il y prend pension dans l'unique hostellerie de la ville.

Séduit par la beauté du site et la douceur du climat, Lord Brougham décide d’acquérir aussitôt un vaste terrain afin d’y construire une villa pour ses séjours hivernaux. Achevée en 1839, la villa de style néoclassique est baptisée "Eléonore-Louise" en souvenir de son unique fille décédée peu avant la fin des travaux. Le Lord y passera les saisons d’hiver et y invitera ses amis anglais auxquels il ne cessera de vanter le charme du petit port de pêche. Très vite, toute l’aristocratie britannique va venir aussi s’installer dans ce village. On assiste alors à une construction effrénée de villas et châteaux, notamment au bas de la colline de la Croix-des-Gardes auquel on donne le nom de «Quartier des Anglais». Grâce à l’arrivée de ces personnalités fortunées, le village connaît un essor formidable : grands hôtels et lieux de loisirs se multiplient.
Lord Brougham y mène une vie partagée entre promenades et vie mondaine. Très populaire, il se mêle facilement à la population, cherchant souvent à venir en aide aux habitants : grâce à son intervention, le port est doté d’une jetée, on lui doit l’arrivée du chemin de fer et la réalisation d'un canal qui résoudra le problème de l’eau potable.
Amoureux de ce qui est déshormais une ville, il y passera les dernières années de sa vie et c’est là qu’il s’éteindra à l’âge de 90 ans. Il avait exprimé le désir que son corps restât dans sa patrie d’adoption : le Conseil Municipal lui vota la concession perpétuelle d’une place d’honneur dans le cimetière communal. Dès 1870, les habitants lui érigèrent un buste puis une statue (photo) en hommage à cet homme grâce auquel la ville de Cannes, car c'est bien de cette ville mondialement connue qu'il s'agit est devenue une destination de notoriété planétaire qui accueille des personnes du monde entier attirés comme lord Brougham par le charme du lieu.

Cannoise de naissance, il me tenait à coeur de parler de ce grand monsieur...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

GALLICE André 02/02/2010 17:20


 Blog toujours captivant et bien documenté,merci.


garibondy 03/02/2010 09:50


Ravie que ça te plaise, et en plus tu me fais de la pub !!! Dis-leur de me laisser des petits messages, je leur répondrai volontiers...
Bises à tout les deux,
Cécile.


Maedes 04/08/2009 15:09

Passionnant! J'ignorais tout de ce monsieur! Ah, ces Anglais!!!!Merci! Bisous argentins!

Bonjour !

Bonjour ami visiteur de mon "blog". Sois le bienvenu !

Archives