Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 08:25
La coiffe est un des éléments qui permet le mieux de différencier les différentes régions. Les formes, souvent très locales, variaient à l'infini.



La fonction de la coiffe est avant tout de protéger les cheveux. Cependant, au-delà du rôle utilitaire, il était aussi de cacher le cheveux car une femme se devait de ne jamais sortir "en cheveux" c'est à dire tête nue. La coiffe est la plupart du temps blanche, en mousseline, tulle rebrodé, percale, bassin. Un fichu (plechoun) pouvait être porté sur la coiffe.



Quelques mots de vocabulaire :
- Fond de coiffe : partie contenant le chignon, ressérée sur la nuque par une coulisse, souvnt brodée.
- Passe : partie plate en bandeau encadrant le visage sur laquelle est fixé le fond de coiffe. Elle peut être, selon le modèle de coiffe, bordée d'un ou plusieurs rangs de dentelle mettant le visage en valeur.
- Velo (veto) et bardes : bandes de tissus permettant d'attacher la coiffe sous le menton. Peuvent de porter nouées ou non. Elles sont en tissus rapporté ou sont le prolongement de la passe.
- Tuyautage (5) : mise en forme de la dentelle en l'amidonnant pour formerd des plis canon (petites "vagues" ressérées). Le tuyautage est un long travail de précision et de patience. Parfois, pour être tuyautées, les dentelles étaient décousues de la coiffe puis reposées.
- Cacaraca (6) : petit volant de dentelle ou non formé sur la nuque par le froncement prolongé du fond de coiffe par la coulisse.



Principaux types de coiffes :
- Coiffe à courduro (2) : du nom de la couture qui divise la passe au sommet de la tête. Elle ne comporte pas de passe. La coulisse à l'arrière se noue sur le dessus de la tête.
- Couquetto : portée à Marseille, les rangs de dentelles encadrent le visage.
- Chanoinesse
(4) : portée à Arles, elle comporte une large bande de dentelle non tuyautée encadrant le visage formée par les veto se croisant sous le menton.
- A l'insalado : bouillonnement de dentelle encadrant le visage.
- Coiffe plate (3) : forme simple, en piqué, portée pour le travail par les paysannes et les gens de condition modeste.
- Coiffes du Comtat : à la greque (1) à passe très en arrière et le fond bombé ou à la catalane avec un fond tombant.
- Frégate : coiffe portée à Marseille sur une très courte période (vers 1830). Elle tire sa particularité du grand volant de dentelle amidonée qui surmonte le front à la verticale. Elle est portée avec le costume Charles X (jupe assez courte, caraco court à manches gigot).
- Coiffe à gauto (joues) : comme son nom l'indique, la coiffe descend et couvre largement les joues.
- Mitronne : coiffe de Manosque.






Partager cet article

Repost 0

commentaires

luca 15/10/2013 20:43

salut

Garibondy 17/10/2013 11:21

Euh, oui, salut à toi aussi Lucas...

la malle aux trésors 27/05/2009 21:52

Je ne savais pas qu'on pouvait parler de cacaracas pour une coiffe, moi jusqu'à présent j'utilisais ce terme uniquement pour les caracos. J'aurais appris quelque chose dans la présentation des coiffes. Est-ce que vous êtes venue jeter un coup d'oeil sur la valse de mes coiffes ???

Fabienne 27/04/2009 12:17

Eh voilà, je viens de terminer une coiffe simple, le corset et j'ai coupé le caraco et sa doublure...OUF!J'ai trouvé sur ebay de vieux godillots en cuir, donc tout sera prêt pour le 14 juillet. Je vais créer un blog pour les 2 fêtes d'Allemagne (pendant mes vacances). Ciao

garibondy 27/04/2009 13:49


Des photos, des photos !!! Je voudrais bien voir tes réalisations et trouvailles.
Pour ce qui est du blog sur les fêtes d'Allemagne, je vais faire un article sur mon blog et faire un lien dès que tu l'as créé.
J'a déjà prévu mon costume (peut-être une petite inspiration arlésienne et comtadine...).


Bonjour !

Bonjour ami visiteur de mon "blog". Sois le bienvenu !

Archives